Blog en version 7

Version 7

Ça y est. J’ai cédé à WordPress, à sa facilité d’utilisation, à son référencement efficace, à sa simplicité dans la gestion des commentaires et sa complexité dans le design. Voilà donc, quatorze ans après mon arrivée dans les blogs, j’ai cédé.
Et attention, le flux RSS a changé d’adresse (l’ancien fonctionne encore, mais apporte moins de contenu).
Continuer la lecture

Spammez-moi !

SpamNan mais ça va, ho ?
Que l’on veuille me vendre du viagra, des rolex ou des sites pornos, ça passe encore, c’est nul, mais je comprends la démarche.
Mais là, les spammeurs me laissent perplexe !
Ça ne veut rien dire. Et j’en ai plein des comme ça. J’ai du en compter près d’une centaine en un mois. Franchement, messieurs-dames dont c’est le métier : je bloque les rares mots qui pourrez vous intéresser de passer, alors, arrêtez !

HELP ! Facebook

Je rencontre un problème avec Facebook.
J’ai ajouté des petits boutons « j’aime » sur mes pages, mais voilà, j’obtiens ces résultats là :

Je ne sais pas comment faire pour avoir l’image (éventuelle) du post où mon avatar et surtout le contenu du post au lieu des commentaires ou des small prints.

Pouvez-vous m’aider, amis dévs et blogueurs ? Merci !

Parmi les dinosaures

Cela fait presque dix ans que je raconte ma vie sur Internet. Il y a 7 ans, j’avais créé le magic aquarium qui était devenu Toshyo.com. Comme ce blog-ci, j’ai tout réalisé moi-même, le design, le contenu, la base de donnée. En revanche, je ne connaissais pas trop les autres blogs. J’étais assez replié. Il y avait un livre d’or, mais pas de commentaires. Ceux-ci sont arrivés, comme les RSS, avec sailortoshyo.com en 2007.
Fin 2006, j’ai voulu faire un export de ma base de données. Et toutes mes dates ont été perdues. Plus de mille posts, de mémoire.
Je n’avais rien de connu, mais j’écrivais, sans cesse, j’y travaillais, sans relâche. J’ai presque tout appris dessus. Et j’en suis fier. Mais je suis tellement triste de ne pas pouvoir le montrer. Ne pas pouvoir montrer « regardez ce que j’ai fait, ce que j’écrivais, comme j’ai évolué, qui m’accompagnais ». Tellement triste de ne pas être au panthéon des dinosaures.