Avec le RTT que j’ai pris avant l’opération de mon hygroma,  cela fait déjà 14 jours que je ne suis pas allé travaillé. Je me remets bien et doucement de la chirurgie du genou. J’ai réussi à marcher vers l’avant assez vite (oui, je marchais en reculant le premier jour). Et dès le premier lundi, après donc cinq jours, j’ai pu commencer à plier le genou. Ça n’a l’air de rien, mais la jambe comme un bâton, ça crève. 

Le pansement après l'hygroma au genou

Je crois que l’idée de changer de pansement aidait, et je me suis réveillé avec le genou un peu plus flexible. Et quand l’infirmière Joëlle a retiré l’ancien adhésif, j’ai pu revoir la cicatrice. Bonne surprise ! Elle faisait 5 centimètres de moins que je ne pensais. Bon, ça reste grand, mais c’est déjà ça. Depuis, jour après jour, la jambe se plie un peu plus. Sauf hier, où je me suis réveillé avec l’envie d’hurler, quand, en plein joli rêve, sur le ventre, j’ai eu la glorieuse idée de m’étirer. Quelque peu déphasé du calendrier, il se réveilla à 6h30 un dimanche matin. Après une journée de nouveau sans la bouger, j’avais une sacrée douleur dans la jambe, et vers 22h, j’ai découvert une belle ecchymose. Ce matin, l’infirmier Joël m’a rassuré : c’est normal, après avoir été charcuté ! Oui, il m’en faut peu pour me rassurer, que voulez-vous ?

Les jours commencent à ralentir. Je vois la pluie parisienne tomber dans la cour d’école en face de chez moi, puis j’entends les enfants hurler de joie dès qu’un maigre rayon de soleil se pointe. L’absurde rythme de Yo ne me permet pas de prendre possession des dates, et je dois vérifier par deux fois avant de dire quel jour nous sommes.

Carte postale Reine des neiges - je t'envoie un gros câlin

Heureusement, déjà d’adorables personnes sont passées, certaines pas vues depuis trop longtemps. J’ai reçu pas mal de nouvelles et des encouragements. Et même une carte postale de l’hôpital ! Ça m’a occupé très agréablement. J’ai pu mettre à jour l’historique du blog, après l’avoir passé en rose et amélioré la navigation sur mobile. J’ai aussi travaillé sur le site de mon asso, avec Yo et SailorDad, pour un résultat plutôt pas mal. Je me suis lancé dans le RPG auquel Yo jouait beaucoup (je l’en ai même quelque peu dépossédé), Dragon Age. Mes infirmières Joëlle (j’en ai déjà eu trois, dont deux Joël) me forcent aussi à rester présentable. Elles rythment mes matinées.

 

Et surtout, aujourd’hui, une grande étape : après avoir réussi à mettre mes chaussettes et chaussures tout seul, j’ai réussi à sortir. Tout doucement, en descendant les marches une par une. Je n’ai pas fais un grand chemin (banque, tabac, rien à plus de 50 mètres de chez moi), mais même sous la pluie, malgré une petite douleur, quel bonheur de mettre le nez dehors ! J’aimerais avoir la force de faire la Marche cette année. Je crois les doigts.

D’ici là, vous êtes toujours les bienvenu-e-s pendant les deux prochaines semaines 🙂

%d blogueurs aiment cette page :